Mouvement Sacerdotal Marial

Lors d’un pèlerinage à Fatima, le 8 mai 1972, le père Don Stefano Gobbi, en priant dans la petite chapelle reçoit une inspiration intérieure pour rassembler tous les prêtres qui accepteront cette invitation, pour se consacrer au Cœur Immaculé de Marie, dans l’union avec le Pape et l’église.

Lorsque Don Gobbi a demandé à la Ste Vierge pourquoi Elle l’avait choisi, il lui a été répondu :  » Je t’ai choisi parce que tu es l’instrument le moins adapté; ainsi personne ne dira que c’est ton œuvre. Le Mouvement Sacerdotal Marial doit être uniquement mon œuvre. A travers ta faiblesse je manifesterai ma force; à travers ta nullité je manifesterai ma puissance « . (16 Juillet 1973)

L’ENGAGEMENT AU MOUVEMENT SACERDOTAL MARIAL

Les religieux et les fidèles, qui adhérent au MSM s’engagent tout particulièrement :

1. À se consacrer totalement au Cœur Immaculé de Marie, s’offrant à Elle, lui vouant une confiance totale, afin qu’Elle puisse ordonner toute leur vie selon ses desseins. Qu’entre autres, ils soient fidèles au chapelet quotidien !

2. À être fidèles au Pape et à l’église unie à lui, par une totale obéissance à ses ordres et par un amour filial.

3. Comme apôtres de Marie, propager les Cénacles de famille.

Ils contribueront ainsi à réaliser, à travers la purification du monde, le triomphe du Cœur Immaculé de Marie.

ACTE DE CONSÉCRATION AU CŒUR IMMACULÉ DE MARIE

(pour les religieux et les laïques adhérant au Mouvement Marial)

Vierge de Fatima, Mère de Miséricorde, Reine du Ciel et de la Terre, Refuge des pécheurs, nous qui adhérons au Mouvement Marial, nous nous consacrons de manière très spéciale à Ton Cœur Immaculé.

Par cet acte de consécration, nous entendons vivre, avec Toi et grâce à Toi, tous les engagements que nous avons assumés par notre consécration baptismale ; nous nous engageons aussi à opérer en nous cette conversion intérieure si demandée par l’Évangile, qui nous libère de tout attachement à nous-mêmes et aux faciles compromis avec le monde, afin d’être, comme Toi, uniquement disponibles pour faire toujours la Volonté du Père.

Et alors que nous entendons Te confier notre existence et notre vocation chrétienne, à Toi, Mère très douce et miséricordieuse, pour que Tu en disposes en faveur de Tes desseins de salut, en cette heure décisive qui pèse sur le monde, nous nous engageons à les vivre selon Tes désirs : en particulier, pour tout ce qui concerne le renouvellement de l’esprit de prière et de pénitence, la participation fervente à la célébration de la Sainte Eucharistie et à l’apostolat, la récitation quotidienne du Chapelet, et un mode de vie austère, conforme à l’Évangile, qui soit un bon exemple pour tout le monde, par l’observance de la Loi de Dieu, par l’exercice des vertus chrétiennes, spécialement de la pureté.

Nous Te promettons aussi d’être unis au Saint-Père, à la Hiérarchie et à nos Prêtres, de manière à opposer une barrière au processus de contestation dirigé contre le Magistère, qui menace les fondements mêmes de l’Église.

Bien plus, sous Ta maternelle protection, nous voulons être les apôtres de l’unité de prière et d’amour envers le Pape, unité si nécessaire aujourd’hui, et nous implorons de Toi une protection spéciale sur le Saint-Père.

Enfin, nous Te promettons d’amener — autant que nous le pourrons — les âmes, que nous approcherons, à une dévotion renouvelée envers Toi.

Sachant que l’athéisme a provoqué le naufrage de la foi en un grand nombre de fidèles, que la désacralisation est entrée dans le Temple Saint de Dieu, sachant que le mal et le péché déferlent de plus en plus sur le monde, pleins de confiance nous osons lever les yeux vers Toi, Mère de Jésus et Notre Mère miséricordieuse et puissante ; nous osons T’invoquer, aujourd’hui encore, et attendre de Toi, le salut de tous Tes enfants, à Clémente, à Pleine de pitié, à douce Vierge Marie !

(avec approbation ecclésiastique)


Mouvement Marial — via Terruggio, 14 — 20162 Milan

Réunion du groupe de prière du

Mouvement Sacerdotal Marial Paroisse Sainte Famille Nice.

à l’église Notre-Dame du Port , Nice.

 

QUE PENSER DU «MOUVEMENT SACERDOTAL MARIAL»?

Voici quelles furent les origines de ce Mouvement dont l’expansion, bien que discrète, ne cesse de s’amplifier partout dans le monde.
Dom Stefano Gobbi, prêtre italien de Milan, de passage à Fatima, le 8 mai 1972, reçut de Marie l’inspiration de lancer cette œuvre. L’expansion rapide atteste que la Vierge Marie est vraiment à l’origine de ce Mouvement Sacerdotal Marial (MSM) dont les laïcs ne sont pas exclus.
Le succès tient sans doute aux trois grands objectifs du Mouvement:

1) la consécration au Cœur Immaculé de Marie;

2) la fidélité au Pape et à l’Église;

3) l’effort pour répandre la consécration mariale.
Ce Mouvement n’est affilié à aucune autre association. Il ne possède pas de structure juridique, se révèle esprit plus qu’organisation. Il est vraiment un don de Marie à l’Église, à notre Église contemporaine en proie à de lourdes épreuves.
Dom Gobbi reçoit des messages de Marie grâce à des «locutions intérieures». Ces «locutions intérieures» sont-elles d’origine divine?… Il faut toujours discerner selon les critères de l’Écriture et de l’enseignement de l’Église; aussi selon les fruits. Ces messages sont publiés dans un livre traduit en de nombreuses langues. Ce «livre bleu», tiré à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires, est expédié gratuitement, bien que tout don soit bienvenu pour défrayer les dépenses. Ce livre est le document de base du Mouvement Sacerdotal Marial.
Les messages s’adressent «aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge». Ils nourrissent aussi la piété des laïcs, des religieux et religieuses, de ces membres associés qui aiment leurs prêtres et se soucient de leur sanctification. Beaucoup de ces prêtres et de ces laïcs se groupent en des cénacles pour prier et fraterniser, progresser spirituellement, se recommander à la Vierge et devenir des apôtres de Marie. Parfois, des retraites ou des journées de ressourcement leur sont offertes pour intensifier leur abandon filial.
Dom Gobbi est venu au Québec. Plus d’une fois, une grande assistance l’accueillait avec joie au Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré.
Grâce à lui, de nombreux prêtres et de nombreux laïcs aiment mieux le Seigneur et la Vierge, prient avec plus de ferveur, s’unissent fraternellement et produisent de bons fruits. -Au Canada français, le Mouvement Sacerdotal Marial rassemble plusieurs milliers de personnes en des centaines de cénacles de prière.
Il est facile d’établir un cénacle. Il suffit que deux personnes ou plus, prêtres ou laïcs, s’unissent pour réciter le chapelet, méditer les messages, prier pour le Pape et renouveler leur consécration mariale.


C’est une œuvre d’amour que le Cœur Immaculé de Marie fait surgir aujourd’hui dans l’Église pour aider tous ses enfants à vivre, dans la confiance et l’espérance, filiale, les moments douloureux de la purification.
En ces temps de graves dangers, la Mère de Dieu et de l’Église se met en marche, sans arrêt et résolument, pour aider surtout les prêtres, qui sont les fils de sa maternelle prédilection.
Le M.S.M. devient réalité, non par les chiffres ni par la résonance des noms, ni par l’efficience de l’organisation, mais dans la mesure où nous écoutons la Sainte Vierge et secondons l’œuvre du Saint-Esprit, à la louange de la très Sainte Trinité.
Appartient à l’esprit du Mouvement celui qui, inscrit où non, se consacre au Coeur Immaculé de Marie et qui, cherchant à vivre d’une manière cohérente et travaillant dans l’obéissance et pour le bien de l’Église, aide aussi les fidèles à vivre la consécration à Notre-Dame.
C’est un Mouvement ouvert à tous les prêtres, diocésains et religieux, sans distinction d’âge et de fonction. S’y inscrivent des prêtres sereins et au zèle ardent, de même que d’autres aigris par des expériences négatives dans leur vie personnelle ou dans leur apostolat.
Le Cœur de Notre-Dame est ouvert à tous ses enfants ; ses bras rassemblent et unissent entre eux les prêtres, sans classifications ni particularismes.
Le choix de  » prédilection  » ne vient pas de la Madone qui s’adresse vraiment à tous :  » Ce que Je te communique, mon fils, ne t’appartient pas, mais est destiné à tous mes fils prêtres, que J’aime d’un amour de prédilection.  » (29 août 1973) Un choix se réalise dans le fait des prêtres, qui accueillent résolument l’invitation maternelle.